Politique visant à prévenir et combattre les violences à caractère sexuel

Vous avez des questions concernant cette nouvelle politique? Nous avons des réponses!

Politique visant à prévenir et combattre les violences à caractère sexuel

Pourquoi le Cégep de Chicoutimi a-t-il adopté une politique visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel?

Parce que le 8 décembre 2017, l’Assemblée nationale a adopté la Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur (RLRQ, chapitre P-22.1). Cette loi demande à tous les établissements d’enseignement supérieur du Québec de renforcer leurs actions pour prévenir et pour combattre les violences à caractère sexuel, et ce, afin de favoriser un milieu éducatif sain et exempt de violence à caractère sexuel.

Quelles sont les principales obligations de cette loi visant à prévenir et combattre les violences à caractère sexuel?

Former un Comité permanent pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel

 Au Cégep de Chicoutimi, celui-ci est composé notamment d’étudiants, de dirigeants et de membres du personnel. Son rôle est d’élaborer, de réviser et d’assurer le suivi de la politique.

Élaborer une politique, incluant un code de conduite, distincte à chaque établissement d’enseignement supérieur du Québec

Au Cégep de Chicoutimi, la Politique visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel a été adoptée, par le C.A. le 10 juin 2019 et modifiée le 23 septembre 2019.

Mettre en place un processus d’accompagnement et d’intervention clair et confidentiel concernant les violences à caractère sexuel

Au Cégep de Chicoutimi, c’est le Guichet pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel (le GPCVCS) qui a été mis en place. Le GPCVCS compte deux personnes responsables : une personne responsable pour intervenir auprès des étudiants et une autre personne responsable pour les membres du personnel du collège.

Les personnes responsables du GPCVCS (coordonnées) ont pour mandat d’accueillir et d’écouter les personnes qui sont victimes, témoins ou auteurs de violences à caractère sexuel, de leur faire part des options qui se présentent à elles et de leur offrir l’accompagnement dont elles ont besoin.

Mettre en place des mesures de prévention, de sensibilisation et d’éducation

En plus des activités de prévention et de sensibilisation déjà mises en place au collège, le Cégep de Chicoutimi s’engage à former annuellement les dirigeants du collège, les membres du personnel, les représentants de leurs associations et syndicats respectifs, ainsi que, les représentants de l’association étudiante. Tous les étudiants du collège recevront une formation sur la thématique des violences à caractères, et ce, au moins une fois dans le cadre de leur cursus scolaire.

À qui s’adresse la politique visant à prévenir et combattre les violences à caractère sexuel?

À tous les membres de la communauté collégiale. De plus, une attention particulière est portée aux personnes plus à risque de subir des violences à caractère sexuel, telles que les personnes minorisées par leur orientation sexuelle et leur identité de genre ou celles issues des communautés culturelles ou des communautés autochtones, ainsi que les personnes en situation de handicap.

Qu’est-ce qu’on entend par violences à caractère sexuel?

S’entend de toute forme de violence commise par le biais de pratiques sexuelles ou en ciblant la sexualité. Cette notion s’entend également de toute autre inconduite qui se manifeste notamment par des gestes, paroles, comportements ou attitudes à connotation sexuelle non désirés, incluant celles relatives aux diversités sexuelles ou de genre, exprimées directement ou indirectement, y compris par un moyen technologique.

Elle inclut notamment l’inconduite sexuelle, le harcèlement sexuel, l’agression sexuelle et la cyber violence sexuelle.

Pour en savoir plus :

https://www.inspq.qc.ca/agression-sexuelle//les-agressions-sexuelles-de-quoi-parle-t-on

https://www.justice.gouv.qc.ca/victimes/victimes-dagression-sexuelle/

http://www.scf.gouv.qc.ca/violences/agressions-sexuelles/

Que faire si j’ai besoin d’aide ou que je pense qu’une personne de mon entourage a besoin d’aide au Cégep de Chicoutimi? 

Le Cégep de Chicoutimi a mis à ta disposition le Guichet pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel (le GPCVCS). Si tu penses avoir été victime de violences à caractère sexuel, si tu as été témoin ou si tu as commis des violences à caractère sexuel, et ce, dans le cadre d’une activité du collège, le GPCVCS peut t’aider et t’accompagner en toute confidentialité et respecte ton rythme.

Toute personne désirant faire une demande de consultation (besoin d’informations, ressources disponibles, etc.) au sujet des violences à caractère sexuel, transmettre de l’information relativement à un manquement allégué à la présente politique, faire un signalement ou déposer une plainte à l’égard d’un membre de la communauté collégiale peut le faire par le biais, soit :

 

  1. Pour les étudiants : Se rendre au Secrétariat de la Direction des services aux étudiants (local H-2041) durant les heures normales d’ouverture ;
  2. Pour les membres du personnel : du secrétariat de la Direction des ressources humaines (local F-2007) durant les heures normales d’ouverture ;
  3. par la boîte de courriel suivante : GPCVCS@cchic.ca;
  4. par téléphone en composant 418-549-9520 poste 2121;
  5. par le biais de la tuile du Guichet pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel (GPCVCS) sur l’Application CCHIC.

Formulaire de plainte

 

Personnes ressources du Guichet pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel (GPCVCS) au Cégep de Chicoutimi

Pour les étudiants 

Mélanie Dufour, travailleuse sociale

local H-2033

418-549-9520 poste 1126

Pour les membres du personnel 

Karen Lindsay, gestionnaire administrative

Service des ressources humaines

local F-2007.4

418-549-9520 poste 1217

En cas de situation d’urgence sur le campus

Le Service de Sûreté

En tout temps, entrée des étudiants, porte 11

Il est aussi possible de contacter un agent de la sûreté au bureau du service en signalant le 2250 (URGENCE: 5555) à partir d’un téléphone dans le collège ou le (418) 549-9520 poste 2250 à partir de tout autre téléphone. Les agents de la sûreté, formés à cet effet, appliqueront le processus d’intervention.

En cas de situation d’urgence, à l’extérieur du campus

Des ressources d’aide et d’accompagnement sont également présentes à l’extérieur du collège.

Voici une liste non-exhaustive de ces ressources :

Ligne d’aide pour les victimes d’agression sexuelle (24/7) :514-933-9007 ou www.agressionssexuelles.gouv.qc.ca

Centre désigné : Urgence de l’Hôpital de Chicoutimi (Services spécialisés pour les victimes d’agression sexuelle)

Adresse : 305, rue Saint-Vallier, Chicoutimi

418-541-1000 poste 2441

Maison ISA (CALACS) : 418-545-6444 ou http://www.maisonisa.com/

Service de police de Saguenay (24/7) : 911 ou 418-699-6000

 Centre de prévention du suicide 02 (24/7) : 1-866-277-3553

 SOS Violence conjugale (24/7) : 1 800 363-9010

 Tel-Jeunes (24/7)  : 1-800-263-2266 ou www.teljeunes.com

Le sexe et moi – référence en sexualité : www.sexandu.ca/fr/

 

Quelles attitudes doivent être adoptées envers une personne victime de violences à caractère sexuel?

La Maison ISA, le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de Saguenay, a mis en ligne des trucs pour accueillir un proche pouvant être victime de violences à caractère sexuel. Il suffit d’aller visiter les liens suivants :

Le rôle des proches Réactions nuisibles et Réactions aidantes :

http://www.maisonisa.com/page/page/193/le_role_des_proches.html

Intervenir en 5 minutes : Pour faire le bien de la bonne manière

http://www.maisonisa.com/page/page/198/intervenir_en_5_minutes.html

 

En adoptant la Politique visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel, le Cégep de Chicoutimi poursuit son objectif de favoriser la réussite des étudiants et l’accomplissement professionnel de tous les membres de son personnel, et ce, dans un milieu sécuritaire, respectueux et épanouissant.

Tout compte fait, le Cégep de Chicoutimi et l’ensemble de la communauté collégiale doivent agir lorsqu’un geste de violences à caractère sexuel est porté à leur connaissance. Cette mobilisation de la communauté collégiale sera déterminante dans la lutte aux violences à caractère sexuel.

Vous avez d’autres questions? N’hésitez pas à contacter Mélanie Dufour, travailleuse sociale et responsable de la mise en application de la présente politique à l’adresse suivante : melanie.dufour@cegep-chicoutimi.qc.ca

RÉCUPÉRATION DES EFFETS PERSONNELS

Bonjour,

Les étudiants du Cégep de Chicoutimi pourront récupérer leurs effets personnels sur rendez-vous les :

Tous les étudiants recevront un MIO personnalisé leur indiquant à quel moment ils devront se présenter au Cégep.

Si vous avez des symptômes du COVID, si vous êtes porteurs du virus ou si vous êtes en quarantaine, ne vous présentez pas au Cégep.

Chaque étudiant devra respecter les consignes suivantes:

D’autres consignes vous seront envoyées lorsque vous recevrez le MIO personnalisé.

Tous les étudiants devront respecter les mesures mises en place.  Ceux qui ont des questions sont invités à écrire à l’adresse  info.etudiant.covid19@cegep-chicoutimi.qc.ca.

Merci de votre collaboration.